10/04/2009

Stevie Wonder - Race babbling

Un morceau atypique du pape de la soul, sorti en 1979 sur l'album Journey Through The Secret Life Of Plants.
Pourquoi atypique ? Hé bien d'abord il fait presque 9 minutes, et pendant ce temps Stevie ne chante pratiquement pas. Par chanter j'entends dire des trucs avec des couplets et des refrains, qui parlent de Dieu ou d'Amour, les gros de sujets de Stevie quoi. La non, il marmonne un truc répétitif avec soit un effet de révérberation du style "Je chante de la pièce d'à coté", soit un vocoder, ce qui réjouira grandement un de nos lecteurs (si si, le son bizarre qui commence à 1:16 c'est Stevie qui chante au vocoder. Et il y a même autre effet de vocoder avec sa voix à partir de 2:11). Et quand il y a vraiment des paroles, c'est une fille qui chante. Etrange !
De plus, on dirait que ce morceau est entièrement fait avec des instruments électroniques, mêmes les cuivres sonnent cheap. De là à dire que c'est un morceau d'Italo-disco, il n'y a qu'un pas, que je m'empresse de franchir. Pour les individus chagrins qui objecteraient que Stevie n'a rien d'un Italien, je répondrai : l'italo-disco, c'est une question d'état d'esprit, pas de nationalité.
Bon d'accord il y a quand même un coté soul aussi. C'est une grosse fusion en fait !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire