19/01/2010

Samuel Barber - Adagio for strings

Aujourd'hui, c'est un peu de douceur dans ce monde de brute. L'adagio for strings du compositeur américain Samuel Barber est certainement une de ces plus belles compositions, considérée par beaucoup comme un chef d'œuvre de la musique classique contemporaine (comprenez après 1900). Ce thème a d'ailleurs été utilisé dans un nombre incalculable de film, citons entre autres Platoon ou Elephant Man.
Il a su atteindre avec ce morceau une certaine perfection musicale, l'interprétation par un orchestre symphonique donnant toute l'émotion et la finesse nécessaire pour verser sa larme si on l'écoute bien fort. Par perfection j'entends "ou il n'a plus rien à enlever", et force est de constater que ces accords montants aux violons sont simples mais terriblement évocateurs.
Comme d'habitude avec les morceaux classiques sur nos fournisseurs de vidéo préférés, il est délicat de trouver un juste milieu entre qualité musicale et vidéo écœurante de bon sentiments, c'est tout juste si on trouve pas des nounours volants qui embrassent des petits nuages souriants. Après avoir beaucoup donné de moi-même j'ai sélectionné trois interprétations qui me semblent emblématiques. Attention ne les écoutez pas les trois à la suite, ça risquerait de vous lasser !
Tout d'abord le classique, orchestre symphonique et ses 128 violons, avec des extraits de scène surréalistes de "2001 l'odyssée de l'espace" :



Ensuite une interprétation entièrement chantée par des chœurs (c'est beau !) :



Et enfin une reprise par William Orbit, tout à l'instrument électronique (oui on dirait pas) :


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire