29/10/2010

Ataraxia - I Ching

Vous le savez peut-être si vous avez lu ce post, mais je suis un fan inconditionnel du magicien du Moog Mort Garson, canadien de son état, et génie injustement méconnu d'après mon humble avis. 
Il a publié sous de nombreux pseudonymes, en voici un d'origine latine qui exprime un "état lucide, caractérisé par l'absence de toute préoccupation" (traduction libre de la page de wikipédia en anglais). Pour un titre d'album nommé "The Unexplained", et des chansons dont les titres décrivent des phénomènes inexpliqués (comme quoi il y a de la cohérence dans tous ceci), peut-être que mon ami Mort voulait exprimer qu'il ne faut point craindre ce que nous ne savons pas expliquer. Mais trêve de psychologie de bas-étage, même si je vais quand même finir en vous disant que "I Ching" est un ancien livre de divination chinois.
Après cet avalanche de mysticisme, voici le morceau, tout en ambiance étrange et en synthétiseur inquiétant, comme seul l'auteur sait le faire. Il n'y a à ma connaissance rien de cette époque qui ressemble aux ambiances que ce bonhomme savait tisser ; même si ça peux paraître un peu rebutant au début, je vous assure que l'écoute d'un album d'un coup vous laisse pantois.


Un dernier petit mot : ce morceau est présent sur l'excellentissime (et je pèse mes mots) compilation "Psychik Almanack Vol. 1" crée par James Pants (béni soit-il), mais uniquement sortie sur CD (et là c'est plutôt la malédiction qui le guette...). A quand un volume 2 ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire